Actualités

Conférence-débat à la Maison de l’Amérique Latine | Lalibétè ka vini, les enjeux d’une traduction

Le 29 mai à 19h00, l’Institut du Tout Monde présentait Lalibétè ka vini !, la traduction aux éditions Scitep par Rodolf Étienne des Décrets d’abolition de l’esclavage du 27 avril 1848 (français-créole). La rencontre animée par Loïc Céry et accueillie par la Maison de l’Amérique Latine à Paris réunissait sous deux universitaires de renom : Myriam Cottias, directrice du Centre International de Recherches sur les Esclavages, et Corinne Mencé-Caster, linguiste et traductologue à la Sorbonne. La comédienne Mariann Mathéus qui nous honorait de sa présence, a illustré le débat par des lectures d’extraits de l’ouvrage avec le talent que nous lui connaissons.

Y a-t-il des requins aux Antilles ?

Aux dires de nombreux plongeurs sous-marins, les rencontres avec requins sont plutôt rares dans les Antilles ! À part les débonnaires requins-nourrices somnolant sous les surplombs ou au fond des grottes, et les requins gris des Caraïbes patrouillant le long des récifs, les requins sont plutôt « discrets » dans les eaux antillaises. Et pourtant, plus de trente espèces y ont été recensées, et l’inventaire n’est pas terminé !

Les couleurs de la vigilance cyclone

Le système Vigilance indique par des couleurs les différents niveaux de danger : il permet une information simple et concise des habitants et la gestion en temps réel du risque cyclonique aux Antilles françaises.