La Martinique

L’île de la Martinique appartient à l’archipel des petites Antilles, qui s’étend du nord au sud et ferme la mer des Antilles à l’est. La Martinique a été formée par l’activité volcanique et possède donc un relief marqué qui culmine à la montagne Pelée.

Géographie de la Martinique

L’île se situe approximativement à un millier de kilomètres du continent sud américain, à 2000 kilomètres de l’Amérique du Nord et à 7 000 kilomètres de la France européenne. Le climat tropical est tempéré par les vents alizés, soufflant du secteur est, généralement plus forts au premier semestre. Des cyclones, quelquefois dévastateurs, peuvent se produire de juin à octobre.

Les transports maritimes de passagers en provenance ou à destination du monde extérieur s’étaient historiquement concentrés à Saint-Pierre, ruinée en 1902 par l’éruption de la montagne Pelée, et à Fort-de-France. Les transports extérieurs de marchandises se sont principalement effectués dans ces mêmes ports, mais le trafic des plantations, notamment l’exportation de sucre et de rhum, a largement été chargé jusque dans les années 1970 sur une douzaine de rades réparties sur tout le littoral. La rade de Trinité avait vocation à devenir le second grand port de Martinique, surtout après la destruction de Saint-Pierre, puis avec l’exportation de la banane. Mais les circonstances s’y sont opposées.

Les transports maritimes intérieurs, sur tout le littoral de la Martinique, ont été historiquement très développés en raison du développement insuffisant du réseau terrestre de communication.

Extrait du Transport maritime à la Martinique de Roger Jaffray, à paraître

L’ancien blason de la Martinique fut adopté le 4 août 1766. Il est composé de quatre champs d’azur séparés par une croix d’argent, chargés de quatre serpents en forme de « L » inversés. Les serpents adoptent cette forme car la Martinique était dépendante de Sainte-Lucie avant que celle-ci ne devienne un territoire britannique. Il n’a plus cours aujourd’hui, et n’est plus utilisé.