Lalibèté ka vini !

La première traduction en créole des décrets d’abolition de l’esclavage de 1848, textes fondateurs de notre époque. Ils aident à mieux comprendre les grands bouleversements et les changements radicaux intervenus dans la société française coloniale de l’époque, dont les répercussions se ressentent encore de nos jours, y compris à l’échelle internationale.

sommaire

PRESENTATION

Décrets d’abolition de l’esclavage du 27 avril 1848
Dékré labolisyon lesclavaj 27 avril 1848
Édition bilingue créole-français

Cette traduction est la première en créole des décrets d’abolition de l’esclavage de 1848. Ces textes fondamentaux aident à mieux comprendre cette époque de grands bouleversements et de changements radicaux, dont les répercussions se ressentent encore de nos jours.

Validés le 27 avril par le gouvernement provisoire, les décrets d’abolition de l’esclavage vont présider à la destinée de plus de 250 000 « nouveaux citoyens français », hommes, femmes et enfants des 15 colonies et possessions françaises jusqu’alors maintenus sous le joug de la servitude, au bon vouloir des maîtres. Mais leur promulgation se fait attendre : l’impatience qui monte et la colère qui gronde sont annonciateurs de troubles. Dans l’urgence, c’est en créole que les autorités annoncent aux populations que l’émancipation est sur le point d’être promulguée.

En présentant ces décrets à la fois dans leur version d’origine et dans leur traduction en créole, Rodolf Étienne fait deux choses : il donne une nouvelle vie à un texte historique, fondamental pour la compréhension de l’histoire des colonies, et plus largement de l’histoire de France ; il rend hommage à cette démarche de l’époque, qui a consisté à porter l’information aux intéressés dans la langue qu’ils comprenaient le mieux alors.

sommaire

SOMMAIRE

  • Préface
  • Avant-propos

Rapport au ministre de la Marine de la commission instituée pour préparer l’acte de l’abolition immédiate de l’esclavage

  • Rapport de la commission au ministre de la Marine

Décret relatif à l’abolition de l’esclavage dans les colonies et les possessions françaises du 27 avril 1848

  • Liminaire
  • Articles
  • Proclamation de Louis Thomas Husson, directeur provisoire de l’Intérieur, 31 mars 1848
  • Desiderata du Conseil municipal de la ville de Saint-Pierre

Dékré labolisyon lesklavaj 27 avril 1848 pou koloni ek posésyon fransé

  • Avan-di
  • Artik
  • Proklamasyon Lwi Toma Ison, direktè provizwa lentéryè, 31 mas 1848
  • Dézidérata konsey minisipal lavil Sen-Pyè

150 ans après

Annexes

  • Les acteurs de l’abolition de l’esclavage
  • Les grandes dates de l’abolition de l’esclavage
  • Les proclamations de l’abolition de l’esclavage dans les colonies

Bibliographie